Histoire

Kung Fu Thieulâm Villeurbanne

L’association KFTV (Kung Fu Thieulâm Villeurbanne) est une école traditionnelle. Elle fait partie du Cercle Thieulâm, fédération regroupant à l’heure actuelle 13 écoles, dont une en Espagne et une au Québec.

À travers l’enseignement des arts martiaux, elle valorise la persévérance, le respect de l’autre, et le dépassement de soi.

Les notions de « vivre ensemble » et de communauté sont aussi portées hautes.


Les Origines :

L’Histoire de KFTV est d’abord celle du Sijo N’GUYEN PERSON.

Michel N’GUYEN PERSON est sans doute l’un des plus illustres maîtres d’arts martiaux chinois en France. L’enseignement qu’il a dispensé durant plus de trente ans est à l’origine de la création de plusieurs écoles, et du Cercle Thieulâm. Ses disciples, dont le Taïlaoshe Julien LEVRAY, s’attachent aujourd’hui à transmettre ses valeurs et son idéal du Kung Fu.

Sijo N'GUYEN PERSON

Michel N’GUYEN PERSON

Originaire du Vietnam, Michel N’GUYEN PERSON est d’abord formé au style traditionnel du Thieulâm par son oncle. Contraint par la guerre, il quitte son pays natal et arrive en Europe, où il poursuit son apprentissage martial au sein de communautés asiatiques. Il s’installe ensuite à Lyon, où il fait la rencontre, quelques temps plus tard, de son premier disciple : Jean-Paul CABROL.

Ce dernier suit un enseignement rude durant de longues années, et apprend les bases du Thieulâm sous la férule de son maître. Les deux hommes se lient d’une amitié rare et pratiquent ensemble, puis à plusieurs, dès 1975.


1978 : affiliation à la F.N.B.C. (Fédération Nationale de Boxe Chinoise)

Sikung CABROL

Jean Paul CABROL

Jean-Paul CABROL se lance dans une série de compétitions qui se révèleront fructueuses.

Champion de France à deux reprises en 1981 et 1982. Champion d’Europe en 1983.

4 fois sélectionné dans l’Équipe de France. 

Compétiteur aux Coupes du Monde de Taiwan, de Séoul et Las Vegas. 
Aujourd’hui, 7e Duan fédéral.

L’art traditionnel n’étant pas figé, Michel N’GUYEN PERSON et son premier disciple décident de développer leur technique à la suite de rencontres martiales avec de grands personnages du Kung Fu (maître Wong Yu Kwai, maître Hoang Nam, maître Turpijn, maître Grolier…). 

C’est ainsi que le Thieulâm s’enrichit des principaux styles du Sud de la Chine : Hung GarChoy Li FutWing Chun, Shaolin… 

1987 : Création de l’École du Phénix (école mère) par le Sikung 
1990 : L’École du Phénix, meilleure de France (Chuan d’Or

En 1991, face au détachement évident des fédérations de Karaté envers les valeurs traditionnelles du Thieulâm, l’envie d’une fédération exclusivement consacrée aux arts martiaux chinois se fait sentir. En 1992, le rêve se concrétise avec la création du Cercle Thieulâm.

Cercle Thieulâm

Le groupe des ceintures blanches ayant participé à la naissance du Cercle

Chaque année, des Tournois techniques ont lieu, fabuleuses vitrines du Thieulâm Namphaï, rassemblant jusqu’à 316 compétiteurs en 1995. Aujourd’hui, le Tournoi national adultes se produit tout les 3 ans.

L’École du Phénix, depuis 1992, est toujours invaincue…

L’année 2004 est cruciale dans l’histoire du Cercle. Michel N’GUYEN PERSON annonce son départ pour le Canada et confie ses pouvoirs à son premier disciple, qui endosse alors le titre de Sikung (grand-père) et la fonction de Directeur Technique du Cercle Thieulâm.

Michel N’GUYEN devient le Sijo (maître fondateur). Depuis 2007, il enseigne dans une nouvelle école au Québec, qui compte aujourd’hui plus de 400 élèves…

L’École Villeurbannaise qu’il laisse derrière lui perdure.
En 2008, à la suite d’une réorganisation, elle devient KFTV (Kung Fu Thieulâm Villeurbanne), « l’École du Léopard ». Elle est dirigée par le Taïlaoshe Julien LEVRAY.

Taïlaosche Julien

Julien LEVRAY